Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Procédures à faire en cas de diffamation

On vous porte des propos insultants qui touchent à votre honneur ? Dans le domaine du droit, c'est un concept appelé « diffamation » et puni par la loi.

La diffamation publique est devenue plus grave de nos jours, car elle ne concerne plus que les célébrités, même les simples individus se font attaquer.

 

Comment se défendre aux vues des circonstances ? J'ai découvert sur internet qu'il y a des avocats spécialisés dans ce domaine, comme l'avocat diffamation lyon.

 

Les propos portant une atteinte à l'honneur

 

Comme je l'ai dit tout à l'heure, la diffamation ne vise pas seulement les personnes célèbres ou riches, même les gens ordinaires qui mènent une vie tranquille n'y sont pas à l'abri.

 

D'habitude, les personnes riches se font insulter en public et c'est la plupart des cas à cause de l'argent, de la jalousie ou d'un acte de vengeance personnelle. Mais même pour ces raisons, c'est condamnable, car c'est interdit par la loi. De nos jours, même les gens ordinaires se font attaquer.

 

C'est ce que l'on remarque surtout dans les réseaux sociaux, sur internet ou dans la vie en société. Qu'est-ce qu'on entend par diffamation au juste ?

 

C'est un concept juridique définissant un fait portant atteinte à l'honneur d'une personne physique ou morale, alors que l'on parle d'insulte, d'injure, d'infraction à caractère raciste ou homophobe, ce sont tous des faits considérés comme infraction à la diffamation.

 

L'atteinte à la vie privée d'une personne

 

Est-ce à cause des problèmes d'ordre social, économique ou psychologique que l'on ne respecte plus la vie privée d'autrui ?

 

D'après une étude sociale menée par les sociologues, le non-respect de la vie privée est un cas qui gagne de plus en plus de terrain de nos jours, surtout avec les moyens de communication très avancés et accessibles au grand public. Prenons par exemple les célébrités.

 

Toutes les choses relatives à ces personnes jugées de bon ou mauvais n'échappent en aucun cas au paparazzi et les médias.

 

Ce genre de chose ne devrait pas être divulgué sans le consentement de la personne concernée. Dans le cadre de la juridiction pénale, c'est considéré comme un délie ou un outrage.

 

L'atteinte à la vie privée est comparable à un empêchement au droit à la vie et à la tranquillité. Les mesures dans ces circonstances sont suivies d'une peine et amande.

Les commentaires sont fermés.