Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Comment gérer au mieux un licenciement abusif ?

La plupart du temps, quand on se fait virer de son travail et qu'on n'a pas eu droit au préavis, on parle de licenciement abusif.

Dernièrement, j'ai été victime de ce genre de licenciement et me suis procurer le bon avocat du droit social à paris. Certes, je ne suis point juriste, mais j'ai essayé de bien me renseigner pour bien gérer ma situation et faire valoir mes droits venant de la société. De ce fait, j'ai agi selon les conseils du juriste et ai suivi les étapes nécessaires afin d'obtenir gain de cause. La procédure a donc été entamée.

Comment qualifie-t-on un licenciement comme étant abusif ?

Pour commencer, je n'ai commis aucune faute lourde au sein de la société M où j'étais employé. Seulement, le jour venu, j'ai reçu une lettre recommandée m'informant que j'ai été congédié de mon emploi. De plus, je n'ai pas eu assez d'explication sur le motif de cette décision de la société. Par ailleurs, aucune indemnité de préavis ne m'a été allouée suite à mon licenciement.

A la réception de la lettre, je me suis juste présenté chez mon employeur, accompagné du délégué du personnel afin d'entendre ses explications et ses arguments tenant à mon licenciement. 15 jours, à l'issue de cette entrevue, j'ai reçu ma lettre de licenciement sans qu'il y ait prouvé une cause licite ni sérieuse motivant la décision de la société M. Donc c'est comme un licenciement abusif.

7772508234_je-me-suis-fait-licencier.jpg

Quelle procédure suit-on afin d'y remédier ?

Selon les conseils de l'avocate, j'ai commencé par demander à mon employeur les causes réelles et sérieuses de mon licenciement. Puis après, je l'ai donc cité devant le conseil des prud'hommes accompagné d'une demande chiffrée des indemnités qui me sont dues. Ensuite, une audience a été fixée pour une éventuelle conciliation. De là, j'ai eu assez de temps pour me préparer à cette audience.

Enfin, le conseil a traité la demande, il y eut besoin de connaitre l'avis d'un expert sur mes prétentions. Arrive ensuite le jugement où j'ai eu droit à des explications pour me défendre. Bref, tel est le chemin à suivre afin d'obtenir une indemnité juste et raisonnable suite à mon licenciement abusif. Ainsi, en s'adressant à un avocat, j'ai eu plus de chance pour gagner le procès.

Les commentaires sont fermés.